12/03/2017
Le trésor des cathares
Page d'accueil
Suite

Cliquer pour agrandir

Le trésor des cathares au lac de Garde à Simione


Au bord du lac de Garde
C'est au bord du lac de Garde, en Lombardie que se trouve Sirmione, charmante villégiature lacustre qui abrita une population importante de cathares toulousains, languedociens et lombarde. Le coup de filet de 1276 permit l'arrestation des derniers évêques cathares. Les cathares français qui échappèrent à la rafle se replièrent dans la montagne de Visone, au dessus d'Acqui.

Brûlés vifs
Le 12 février 1278, deux ans plus tard, la centaine de personnes arrêtées monteront sur un bûcher collectif dressé dans les arènes de Vérone, mettant fin aux deux églises les plus vivaces d'Italie, celles de Concorezzo derrière Jean le juif et Garattus, autour de Milan, et celle de Desenzano derrière Pierre de Florence autour du lac de Garde.

Les bons notaires d'Ax-les-Thermes
C'est donc au refuge de la montagne de Visone qu'arriva de Cunéo en 1296, et s'installa Pierre et Guilhem Authié bons notaires d'Ax-les-Thermes. Ils rentrèrent en contact avec un petit noyau occitan autour de Bernard Audouy du Lauragais. Tous revinrent en France ultérieurement pour finir sur les bûchers de l'inquisition entre 1309 et 1310.

 

Retour à la page d'ouverture